Il y a un an…

Il y a un an, je guettais les premières lueurs du jour, trop excitée pour dormir. Le stress des derniers préparatifs de la veille, l’apéro de minuit avec mes deux témouines, j’avais à peine fermé l’œil de la nuit et pourtant j’avais une pêche d’enfer.

Retour sur une journée riche en émotions

Le réveil sonne enfin, déjà… je réveille doucement Marine. Le temps que je prenne ma douche, Marion s’est levée. On s’installe pour le petit déjeuner. C’est le grand jour ! On se prépare tranquillement, sans trop de stress… Maquillage, vernis, coiffure… On papote, on rigole, on ironise sur la journée à venir… Marine et Marion sont fin prêtes, c’est l’heure pour moi d’enfiler la robe. Les chaussures bleues à paillettes, le jupon, LA robe… Marion ferme le dernier bouton, je suis prête.

7Z6A0847

Un coup d’œil dans le miroir : je n’ai jamais semblé aussi asiatique qu’aujourd’hui. Je respire un grand coup, jette un regard à Marion et lui souffle « je vais me marier. » D’un air grave elle me répond simplement « oui. » Un sourire et elle ajoute « rappelle-toi, je laisse le moteur tourner…! » J’éclate de rire à cette private joke. Je sais que je n’aurai pas besoin de cette issue de secours…

C’est l’heure du départ, je suis en retard, comme toute mariée ! Le trajet me semble interminable, une pointe de stress se fait sentir. Du stress mais pas de peur.

Enfin j’arrive à la mairie, tout le monde est là : Vannes, Lyon, Caen, Cherbourg, Bordeaux et d’ailleurs encore ! La famille, les amis, tous réunis !
Une bise, un câlin, une photo, tout va très vite, les visages défilent, pas le temps de s’arrêter, il faut avancer !

Et puis je le vois, le sourire à s’en décrocher la mâchoire, tellement beau dans son costume !

A peine le temps de s’embrasser, de se chuchoter quelques mots, on se retrouve assis face au maire, on écoute vaguement jusqu’au moment crucial :

« Voulez-vous…? »
« OUI »
Ça y est on l’a dit !

Quelques gribouillis plus tard nous sommes dehors, un sourire béat accroché au visage, MARI et FEMME. On réalise à peine ce qui vient de se passer que déjà il faut se diriger vers l’église pour la cérémonie religieuse ! Là aussi tout se déroule dans un état de semi-conscience. On se dit oui à nouveau, on s’échange les alliances. Jusque là tout va bien, je n’ai pas craqué. C’était sans compter le chant surprise… Amazing Grace… Un chant tellement beau, si bien interprété par Cathy, un chant qui prend aux tripes…

7Z6A0902

A la sortie d’église on prend la pose pour les photos, et enfin on peut souffler, dire bonjour, discuter un peu, retrouver les amis pas vus depuis longtemps, faire des selfies, découvrir la touche de bleu choisie par chacun afin de coller au thème !

7Z6A0940

Le reste de la journée se déroule tellement vite ! Photos par ci, photos par là, à peine le temps de grignoter ou de trinquer !

Alors voilà, aujourd’hui cela fait un an.
Un an de mariage.
Un an à essayer de dire « mon mari » au lieu de « mon mec ».
Un an à essayer de m’habituer à mon nouveau nom.
Un an qu’on a vécu le meilleur week-end de notre vie.

Un an et j’en parle toujours avec la même émotion.

Bien sûr il y a eu des ratés durant cette journée, mais qu’importe ! Nous avions décidé de placer ce moment unique sous le signe de la simplicité, de la convivialité, des rires, de l’amour, et c’est ce que l’on a eu. Des centaines de photos, des dizaines de câlins et de sourires, des milliers de souvenirs.

Mais du coup ça change quoi d’être mariée ? Dans le quotidien pas grand chose. On vivait déjà ensemble, on fêtera notre décennie dans quelques mois, on connait nos forces et nos faiblesses. Alors non, ça, ça n’a pas changé.
J’ai une nouvelle signature, une jolie bague que je ne quitte jamais et que je touche souvent, on m’appelle madame G et non plus madame T.

Le seul véritable changement c’est ce lien, imperceptible, omniprésent. Ce lien qui existait déjà, qu’on a construit et préservé, parfois fragilisé, mais qui est désormais plus fort.
Parce qu’on se l’est promis, civilement et religieusement, parce que désormais on doit le préserver plus que jamais, parce que dorénavant il est indéfectible, je ressens ce lien deux fois plus qu’avant.

Il y a un an j’entrais dans une nouvelle famille.

Il y a un an je créais un début de nouvelle famille : NOUS.

Malo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s